Feel-Spirit est un grand fourre-tout qui parle de tout, sauf quand ça ne touche pas au bonsaï et aux arbres.

Un mélange de découvertes pour décrypter, la « psychopathie arboricole » qui anime le Bonsaïka.

Des petits papiers, grandes sagas, belles rencontres, providentielles sorties, délicieuses formules, bruyantes vidéos, étonnantes images, incontournables buzz et improbables décalages avec le monde « réel » du Bonsaï, le tout nappé de l’esprit de Phil.

Entré libre et gratuite.
Attention parfois vous pourriez rire un peu.

dimanche 2 juin 2013

J’aime ce deux mille treizième printemps !

Neige, pluies, et grisaille… c’est au mois de mai… et ça me plait ?



Quel bonheur ! Cette météo exceptionnellement exécrable est une VERITABLE CHANCE.


Voici le top 10 des choses formidables que tu peux faire grâce à un printemps pourri :

1.     Par la dispense d’arrosage, la nature t’octroi tellement de temps libre, que tu en profites pour pomper les infiltrations de ta cave, construire un jacuzzi et te rouler dans la neige tel un norvégien. Un vrai luxe en mai non ? Oui tu aimes les printemps pourris !

2.     Ta femme a renoncé au shopping et l’économie de ballerines te permet d’acheter du Bio Gold du fil de ligature et 3 nouvelles pinces concaves.  Tu aimes aussi le printemps pour ses soldes « divers ».

3.     Parce que c’est un jour pluvieux, tes gosses annulent l’après-midi anniversaire avec jeux de ballons dans ta collection de bonsaï. Là tu l’apprécies vraiment les printemps froids et humides non ? Remarque, un anniversaire c’est déjà un jour « plus vieux » …

4.     Tes Koïs nagent si prés du bord du bassin qui déborde, que tu vas assister en live à l’évolution génétique du poisson vers le reptile.  Enfin un printemps où tu prends le temps… Le temps d’attendre… Le temps d’attendre… d’attendre le soleil… ?

5.     L’humidité est telle que le barbecue de ton voisin n’enfumera plus jamais ta terrasse à l’heure de l’apéro. Belle occasion pour arrêter le Ricard, les cacahuètes, et les chips, et ainsi préserver ta vésicule. Merci printemps pourris !

6.     En bourse, la baisse du cours de l’arrosoir est  inversement proportionnel à la hausse du Trench cote Breton. C’est le moment d’acheter des arrosoirs et de vendre cette veille parka, en te disant que le printemps est une riche saison finalement.

7.     Cette année tu assisteras à Roland Garros sous un plaid avec un bon feu de cheminée…  Plus besoins d’habiter à Sidney pour vivre ce tournoi en plein hiver. Tu aimes les printemps tout pourris pour ces moments d’incitation aux voyages.

8.     Ton chat arrête de te ramener des rongeurs morts dans la cuisine, il déprime toute la journée enfermé dans la maison et fait la grève de l’affutage de griffes sur tes arbres… Finalement tu aimes les chats ! 

9.     Ton parasol est-il étanche ? Quelle formidable occasion de le savoir enfin. Ce printemps si particulier te fait vivre des expériences tellement excitantes.

10.  Et tes bonsaï ? Mais oui tu as des bonsaï, tu l’avais oublié ?  En même temps, tu te libères des contraintes de visites quotidiennes dans ta collection. Ça c’est cool ! Ainsi tu laisses librement s’installer dans leurs biotopes, les pucerons,  les cochenilles, les Pyrales du buis, les champignons, les chenilles ravageuses et toutes sortes de moisissures.

Tu aimeras définitivement ce printemps 2013 pour tous les bienfaits d’une nature imbibée de vie, d’air, et d’EAU… et d’eau, et d’eau, et d’eau, et d’eau, et d’eau, et d’eau, et d’eau, et d’eau…



Pour ceux qui auraient froid en ce moment, en attendent le soleil et les chaleurs, relire cet article qui vous réchauffera :








Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails