Feel-Spirit est un grand fourre-tout qui parle de tout, sauf quand ça ne touche pas au bonsaï et aux arbres.

Un mélange de découvertes pour décrypter, la « psychopathie arboricole » qui anime le Bonsaïka.

Des petits papiers, grandes sagas, belles rencontres, providentielles sorties, délicieuses formules, bruyantes vidéos, étonnantes images, incontournables buzz et improbables décalages avec le monde « réel » du Bonsaï, le tout nappé de l’esprit de Phil.

Entré libre et gratuite.
Attention parfois vous pourriez rire un peu.


mercredi 29 juillet 2009

Le Bonsaï Politiquement Correct.

Ça y est le monde du bonsaï est touché à son tour par le :
« Politiquement Correct » !

De la « Langue de bois » au « Politiquement Correct » il n’y a qu’un pas que je franchis aujourd’hui avec le :
"Bonsaï Politiquement Crétin"…




Alors désormais :

1. Ne dites pas : « Un pin Noir ». Mais dites plutôt : « Un pin de couleur. »

2. Ne dites pas : « Un arbre nain ». Mais dites plutôt : « Un arbre de petite taille ». Ou encore : « Arbre à développement réduit ».

3. On évitera désormais : « Bonsaï ». Et on dira : « Arbre à verticalité contrariée »

4. Ne dites pas : « Un vieil arbre ». Mais dites plutôt : « Un arbre sénior ».

5. Ne dites pas : « J’ai raté ma mise en forme ». Mais dites plutôt : « Mon arbre est en en situation de réussite différée. »

6. Ne dites pas : « Un prélèvement à risque. Mais « Un prélèvement sensible. »

7. Ne dites pas : « Mon arbre a une pousse paresseuse ». Mais dites : « Il ne présente aucune appétence génétique manifeste pour le développement de son feuillage et se montre réfractaire à toute dépense d'énergie intempestive. »

8. Ne dites plus jamais : « Sa caisse à outil est un vrai Bordel ». Mais : « Sa caisse à outil est un vrai salon de massage. »

9. Ne pas dire : « J’ai crée des jin et shari ». Mais plutôt « Je lui ai produit quelques incivilités d’ordre esthétique. »

10. Ne pas dire : « J’ai massacré tout les pucerons de mon érable ». Mais : « J’ai fait de l’ingérence animalière au sein de mon érable ».

11. Ne dites plus : « Ligaturer une branche », Mais dites : « Provoquer une spirale carcérale »

12. Ne dites plus : « Mes boutures ont crevées. » Mais « Mes boutures s’en sont allées ».

13. Ne dites plus : « Mon substrat est pauvre » Mais « Mon substrat est économiquement handicapé ».

14. Ne dite plus : « J’ai importé clandestinement un Pentaphylla du Japon », Mais plutôt : " J’ai introduit un Pentaphylla sans papier."
Ou encore « J’héberge un Pentaphylla demandeur d’asile »
Ou encore mieux « Un Pentaphylla requérant d’Asie... »

15. Ne jamais dire que j’ai un « Un gros nébari », mais que j’ai « Un nébari enveloppé ».

16. Ne dites plus : « Une jeune pousse sur le vieux bois », Mais « Un délinquant sur du bois sénior. »

17. Ne parlez plus « Des espaces vides » Mais « D’espaces non occupés. »

18. Ne dites plus : « Prélever en pleine terre » Mais « Interruption volontaire de grossesse ».

19. Ne dites plus : « Cet arbre est moche », mais « Cet arbre est en situation d’échec esthétique»


20. On ne dira plus : « Interdiction de prélevé des yamadori », mais « Faire preuve de cueillette retenue ».

21. Ne dites plus « Prélever des yamadori sans autorisation », mais « Avoir des pratiques à risques ».

22. Ne dites plus que « J’ai attrapé le virus du bonsaï », mais que « Je suis en longue maladie arboricole à développement réduit. »

23. Ne plus dire « Dommage, j’ai 2 branches opposées ». (C’est un défaut de forme), mais dire plutôt « J’ai des dommages collatéraux. »

24. Ne dites pas : « Une greffe par approche » mais dites plutôt : « Mariage forcé »
(Mais ne pas confondre mariage forcé avec tradition)

25. Ne dites pas - Niveau « in-férieur » - : mais plutôt N1 (premier niveau de formation de la FFB - Fédération Française de Bonsaï-)

Ensuite il y a le Niveau d’œufs : N2 (deuxième niveau de formation de la FFB).
Et enfin le Niveau 3 : Niveau suprême ou après le « niveau d’œufs » tu viens faire le coq sur les podiums.


26. Donc ne pas dire : « Venir faire le Coq », mais dire plutôt : « Effectuer une démonstration publique. »

Vous aimez… ?

Alors, je vous en mets une nouvelle couche. (Heu pardon une surface complémentaire) :

27. Avant vous disiez : « Je fais des efforts pour apprendre les règles de base du bonsaï. »
Désormais il sera plus simple de dire :
« Je pratique des renforcements énergétiques programmables, pour entreprendre des affinités didactiques, sur les conventions fondamentales de la culture d’arbres à verticalité contrariée. »

28. On ne dira plus : « J’ai dé ligaturer cette branche. Mais : « J’ai desserré les freins de la croissance arboricole ».

29. Ne dite plus : « J’ai fait un rempotage sévère ». Mais : « Je pratique une réduction d’effectifs racinaire notoire. »

30. Ne plus dire : « Je mets du Biogold pour le booster». Mais dire : « Je pratique une hausse de productivité pour développer les forces vives. »

31. Ne dites plus : « Mes bougeons débourrent enfin » Mais : « Les forces vives se réveillent et libèrent leurs énergies »

32. Ne dites plus : « Les règles de base » Mais évoquer plutôt : « Le frein de la créativité… » (Oups Pardon Monsieur Naka… !)

Ne dites pas : « Phil est un clown ! »
Mais plutôt : « Son sens inné de la plaisanterie le conduit à distraire ses camarades et à animer ce blog sans se soucier de l’ordre établi… »

3 commentaires:

san.lei a dit…

Non, Phil n'est pas un clown mais quelqu'un qui ne se prend pas trop au sérieux et qui a bien raison. La vie est trop courte pour faire la gueule en permanence, non ?
Très sympa ce blog.

San.lei ;-)

Xavier de Lapeyre a dit…

Ne dites plus : « Une jeune pousse sur le vieux bois », Mais « Un délinquant sur du bois sénior. »

Alala... c'est "Une délinquante sur du bois sénior." ;)

Philippe Leblanc a dit…

Merci Xavier pour cette pertinente remarque.

Pour être raccord je pouvais aussi dire « Un jeune, pousse sur du bois sénior »…

Mais cela faisait penser à des WC en pleine forêt… ;-)

Share it

Related Posts with Thumbnails