vendredi 2 septembre 2011

La perte d’un être cher


La perte d’un être cher ou la découverte d’un Hêtre pas bon marché…

Voici les images d’un Hêtre (Fagus) dont j’ai fait l’acquisition en janvier de cette année.

Pour des raisons pratiques l’arbre ne m’a été livré par un intermédiaire, que courant Avril. (Détail important pour l’enquête...)

Voici en images mois après mois l’étonnante évolution de cet arbre. (Avril à septembre)

Évolution que l’on pourra qualifier au choix de : « ralentissement amplifié » ou « accélération réduire », c’est comme on veut…

Je vois immédiatement que les grands spécialistes du monde végétal et de l’espèce Fagus crénata, en particulier, ont rapidement identifiés la sous espèce : « CREVATA »….

Pour nos amis non francophone on traduira par « Deadrata », « Muertrata » ou encore « Mortrata » Selon si on est Anglophone, Espagnoles, ou Italiens…

Vous vous demandez ce qui à pu se passer pour en arriver là… ?

Alors, bien venu au club des ignorants !... J’aurais envie de dire Hêtre et ne plus être, là est la réponse…

C’est alors que je me suis souvenu de ce proverbe : « Admiration est fille de l'ignorance. »

Autrement dit c’est souvent parce que l’on ne connaît pas les choses ou parce qu’on ne les comprend pas, qu’on les trouve admirables.
Admirer plutôt que pleurer sera donc ma devise. Car finalement la beauté de l’arbre demeura par delà sa mort.

Cela m’inspire une nouvelle maxime : « Finalement dans le bonsaï, le plus difficile n’est pas de faire vivre longtemps un arbre, mais juste de rater sa mort. »

Affaire à suivre.

Merci pour vos condoléances.

2 commentaires:

bonsaiolo a dit…

les saisons se suivent et se ressemblent .....

Philippe Leblanc a dit…

Tu as raison.
Et pour lui, le temps qu'il fait et le temps qui passe n'auront plus d'importance.

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails