Feel-Spirit est un grand fourre-tout qui parle de tout, sauf quand ça ne touche pas au bonsaï et aux arbres.

Un mélange de découvertes pour décrypter, la « psychopathie arboricole » qui anime le Bonsaïka.

Des petits papiers, grandes sagas, belles rencontres, providentielles sorties, délicieuses formules, bruyantes vidéos, étonnantes images, incontournables buzz et improbables décalages avec le monde « réel » du Bonsaï, le tout nappé de l’esprit de Phil.

Entré libre et gratuite.
Attention parfois vous pourriez rire un peu.

jeudi 25 novembre 2010

Le Maître, les apprentis et la Cochenille : Une fable philosophique

Une fable philosophique ou "philosophil-spirit" c'est comme on veut.


Quatre apprentis bonsaïkas viennent trouver le Maître.

- il y a des cochenilles sur le bonsaï dit le premier apprenti.
- Tu as raison petit Padawan Bonsaïka, dit le Maître.

- Il faut tuer les cochenilles, dit le deuxième. Pourtant on dit qu’il ne faut pas tuer.
- Tu as raison, dit le Maître.

- Mais les cochenilles détruisent nos bonsaï, proteste le troisième.
- Tu as raison, dit le Maître.

- Ils ne peuvent pas avoir raison tous les trois ! Remarque le quatrième.
- Tu as raison, dit le Maître.

- Que doit-on faire alors maitre ?
Le Maitre : « Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance »
-Alors dans ce cas, que feriez-vous mon Maître?
-Ne cherche pas à marcher dans les traces du Maitre, mais recherche là ou le Maitre est passé, dit le Maître.

-Mais alors Maître, jusqu’où avez-vous marché ? dit l’apprenti.
-En atteignant le but, on a manqué tout le reste, dit le Maitre.

-Est-ce alors en échouant que l’on devient Maître, ho mon Maître ? Dit l’apprenti.
« Celui qui pourrait faire de soi même un vide où les autres pourraient librement pénétrer, deviendrait maître de toutes les situations.» dit le Maître pour conclure.


Ha ouais ça aide un max tout ça… !
Et moi je dis : Et les cochenilles alors… ?
Parce que pendant qu’ils déchiffrent les messages codés du Maître, les cochenilles quand à elles, ne font pas de philosophie…

Bref moi je lui dis juste à l’apprenti p’tit Padawan Bonsaïka… que pour les cochenilles il n’a qu’a pulvériser du Malathion + huile et puis qu’il ne dise rien à personne.

C’est ma philosoFeel-Spirit à moi.

6 commentaires:

pagenas a dit…

Les maîtres seront toujours esclaves des cochenilles ! Belle philosophie philbonzaïque (et envoie-moi 3 litres de Malathion en PCV :D)

Anonyme a dit…

Eduque les cochenilles... en leur expliquant qu'il y a autre chose a manger !

Philippe Leblanc a dit…

@Pagenas :
La cochenille, maitre du maître… dis-tu, petit scarabée ?
Pour paraphraser le Maitre je dirais que : « Celui qui pourrait faire sois même un produit systémique qui pourrait pénétrer librement dans la fibre végétal, deviendrait maître de la situation face aux cochenilles. »

@ Anonyme :
Eduquer la cochenille à manger... ?
C’est bien la réponse anonyme d’un cuisinier ça… ;-)
La cochenille ne mange pas, elle suce…la sève…
L’éduquer à sucer autre chose… ?
Tu as d’autres idées pour éduquer la cochenille cochonne… ?

San.Lei a dit…

Ce sujet part en sucette.... :-))

pagenas a dit…

Maître Phil : fait preuve de pénétration ! :D

Philippe Leblanc a dit…

@Pagenas
« Mettre » Phil tant que tu y es…

@San.lei
En voici la preuve !

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails