mardi 30 novembre 2010

« Goshin » : Un faux air de faussaire !

Dans ce sujet il y de 2 sortes de faussaires.

Celui qui copie une ouvre d’art
Celui qui copie l’article d’un autre…

Je suis l’un des 2 car mon camarade Olivier qui édite l’excellent blog http://mayadori.blogspot.com/ m’a devancé dans mon timing de parution.

Puisque je publie après lui sur le même sujet, on va dire que c’est moi le faussaire.

Son article est à consulter ici. http://mayadori.blogspot.com/2010/11/goshin-et-shogin.html

Mais inutile d’y aller car c’est la même chose ici… en mieux… ;-)

Olivier parle de la fameuse forêt de John Naka exposé au United States National Arboretum de Washington. Et de « sa copie » exposée récemment à l’ Euro Top 30 de Mulouse.

Première image : Goshin de Washington (vu sur la face avant)

Deuxième image : Goshin de Washington (vu sur la face arrière)



Troisième image : Goshin vu à Mulhouse



Olivier à dit :

«Un faussaire serait-il passé par là ? Copier un Rembrandt ou un Picasso n'est certes pas facile... Mais pour cloner un bonsaï, il s'agit de se lever tôt! Un faussaire ne suffit plus; il en faut trois ou quatre générations...En fait, les deux forêts auraient été créées par John Naka, ajoutant confusion et mystère. »

En réalité, peut-on parler de faussaire lorsqu’un artiste décide de produire 2 fois la même œuvre ? Ou 2 œuvres sur le même thème ? (Ici une forêt de juniperus foemina)

J’ajoute que les 2 forêts portent le nom : « Goshin » ; qui se traduit par "Protecteur de l'Esprit."
"Protecteur de l'Esprit" : Cela nous renvoie forcément vers la propriété intellectuelle.

Selon Wikipedia : « La propriété intellectuelle est l'ensemble des droits exclusifs accordés sur les créations intellectuelles. Sa première branche est la propriété littéraire et artistique, qui s'applique aux œuvres de l'esprit, et est composée du droit d'auteur, du copyright et des droits voisins. »

Donc en résumé : Goshin = Protecteur de l'Esprit = Propriété Intellectuelle = Copyright.
Goshin = Copyright

Dans « Copyright » il y a copie et right. Traduction droit de copie.

Droit de copier ≠ Faussaire. CQFD (Ce Qu’il Fallait "Démonter")

Plus d’info sur cette œuvre ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Goshin

Voici d’autres images de Goshin




Jeune NAKA :


John NAKA :



Bon, allez tout de même lire la suite de l’histoire ici : http://mayadori.blogspot.com/2010/12/goshin-et-shogin-suite-et-reponse-au.html

7 commentaires:

pagenas a dit…

Ca me plait vraiment bien ici. Et ce que tu montres, et les mots qui accompagnent, jamais dénués d'humour :)

Olivier "Manoo" a dit…

Salut Phil, magnifique article. Et merci des compliments... venant de mon maître en blog...

Ceci dit, cher faussaire, quand vous copiez un message, copiez juste...
la première image ne représente PAS la forêt "de Washington".
Remarquez la position de l'arbre principal: centre-droit sur la forêt de 1950, déporté sur la gauche.

:-D

Olivier "Manoo" a dit…

AHAHAHA!
Ton humour n'a pas de limite, cher
Phil de f(aux)air

Tu m'as bien eu!
Mea Culpa! C'est bien la forêt exposée à Washington...
Après examen minutieux, j'ai trouvé la supercherie...
C'est pas la bonne face!!!
(M.Pouillon va être heureux...)


... Je me demande ce que ça donnerait de publier la "Mona Lisa" de dos... ;-)

Philippe Leblanc a dit…

@ pagenas
Cool merci ;-)

@ Olivier
Merci pour cette remarque.
J’en ai profité pour afficher les 2faces pour bien comprendre.

Pour Mona Lisa à l’envers ça donnerait surement un truc comme ça : « Asil Anom »

Olivier "Manoo" a dit…

:-) bien vu! "Asile, ah non!"
nous ne sommes pas encore assez fous...

Par contre, je trouve que la photo "de face" gagnerait à être celle-ci http://4.bp.blogspot.com/_PCdH6W-4Zwc/TPQGtwvXhTI/AAAAAAAAAWs/nsuL_OXzndU/s1600/Goshin.jpg que je trouve plus proche en lumière de celle en face arrière...

Enfin, c'est ton blog... pour ce que j'en dis...
Bon. je sors...

Philippe Leblanc a dit…

C’est toi le maitre de ce sujet alors je copie les images comme tu dis…

Ça y est c’es fait.

Michel Labassée a dit…

Pour rajouter un commentaire aux commentaires :
Si on en croit La Phoenix Bonsai Society, John Naka lui même se serait inspiré d'une forêt de Cryptomeria qu'il avait connu au Japon pour créer sa forêt de Juniperus foemina.
Cette dernière a été créée avec non pas 11 arbres, comme actuellement, mais avec 7 arbres, en hommage aux 7 petits-enfants qu'avait alors John Naka. 4 autres petits-enfants sont nés ultérieurement, justifiant les 11 arbres actuels ajoutés postérieurement.

Et Goshin ne s'appelait à l'origine Meigo, qui est l'autre nom de Goshin dans la mythologie japonaise. (selon Bill Valavanis :
http://web.archive.org/web/20030202204039/http://www.bonsai-wbff.org/nabf/newsletter1/1e.htm .

La forêt de John Naka serait donc due à une réminiscence ou une rencontre(c'est comme cela que les créateurs appellent les copies, le terme de faux étant réservé aux copies serviles); l'actuelle serait une évolution (et non un faux) de la première); la deuxième une reproduction (à laquelle l'artiste a participé).
Et la troisième citée par Olivier une tentative de copie.

Si vous pratiquez la l'anglais, il faut lire les pages consacrées à John Naka sur Phoenix Bonsai :

http://www.phoenixbonsai.com/

Michel Labassée

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails