mardi 14 juillet 2009

Un tilleul Provençal

Il est rare de trouver des tilleuls cultivés en bonsaï.
Il est encore plus rare de trouver des yamadori de tilleul avec un nébari de cette qualité et de cette dimension (diamètre + de 25 cm)

Cet arbre à été prélevé puis cultivé pendant une dizaine d’années par mon camarade de Provence Michel V.

Losque qu’il ma offert la possibilité de l’acquérir, ma femme ma posé une nouvelle fois la question que nous entendons tous : « Mais tu n’as pas assez de bonsaï comme ça à la maison… ?!!? »

J’ai alors immédiatement saisis l’opportunité de pouvoir offrir à ma femme, la chance de lui réaliser des infusions apaisantes, grâce à un sujet de ma collection… Cette offre ne l’a pas apaisée immédiatement, mais j’ai la patience du Bonsaika…

Devenue désormais Savoyard, ce tilleul de Provence nous offrira peut être un jour, l’opportunité de créer chez moi (après celle du Thé) la première cérémonie de la tisane de tilleul. (Les Japonais ne vont pas en revenir…)

Le voici chez Michel près de Marseille.


Ici sur mes étagères après une taille légère.


2 commentaires:

wheel01 a dit…

Bonjour, je suis en train dessayer de créér un Tilleul en bonsai à partir d'un jeune plan achetté en pépinière. Je vais devoir tôt ou tard réduire son pivot afin de le rempoter dans son pot définitif, pouvez-vous m'indiquer comment procéder ? Par avance merci.
Philippe.

Philippe Leblanc a dit…

Merci Wheel pour l’intérêt que vous portez à ce blog.

Ce tilleul n’est pas ma création, je l’ai acquis l’été dernier auprès d’un amis qui à accepté de s’en séparer après 10 de culture.

Il à lui-même prélevé ce yamadori et amené l’arbre ou il en est aujourd’hui.

Je ne suis que le successeur momentané de la vie de cet arbre. Nos bonsaï ne sont il pas destinés à nous survivre ?

Ceci ne répond pas à votre question sur : que faire du pivot d’un pré bonsaï. Je le sais.

Sachez que ce blog ne se veux que divertissant. Loin de moi l’idée de transmettre un savoir que je maîtrise à peine. Il y a bien d’autres sites pour cela.

Je pense tout de même que l’on peu raccourcir sensiblement le pivot, en veillant toute fois à ce qu’il reste suffisamment de radicelles pour alimenter l’arbre. Nous le savons, les grosses racines n’ont qu’un rôle d’ancrage et de stabilisation dans le sol. Seules les fines radicelles contribuent à puiser les éléments nutritifs du sol.

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails