mardi 13 août 2013

Visite chez Michel Vachier (Fujisan) juillet 2013

Je me souviens encore de ce que je disais à Michel lors de ma première visite chez lui.

Ce fût la promesse de revenir le voir aussi souvent que possible.


Le plaisir de se retrouver autour d’un Pastis en évoquant le monde du bonsaï, n’a pas d’équivalent en cette mi juillet ; date qui clôturait nos vacances.
Mais un Pastis en appelant toujours un autre, en suivant Michel vous avez des chances de ne plus avoir envie de reparti…

Quelques images de ses pins sylvestres (entre autres)

























2 commentaires:

consultation-hypnose.fr a dit…

Belles photos.
Pour en arriver là un bonsaï doit se transmettre de génération en génération...

Philippe Leblanc a dit…

Les japonais ont intégré cette « transmission du végétal » depuis des centaines d’années.

Chez nous en Europe (première génération d’amateurs oblige) la question commence tous juste à se poser.

Effectivement, nous ne sommes jamais le propriétaire définitif d’un bonsaï, mais juste un intermédiaire voire un intérimaire dédié un instant à son développement.
Simplement parce que le temps animal n’est pas celui du végétal, un bonsaï est un arbre, et par définition, il est sensé nous survivre.

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails