mardi 18 novembre 2008

Evolution d’un épicéa mame sur 16 ans de culture.

Ce jour d’avril 1992, j’ai ramassé cette petite pousse avec au même endroit la petite pierre plate qui lui sert de pot et le petit « menhir » qui lui sert… à rien…

La mousse vient du même endroit. Un kit tout en 1 quoi…

Après la promenade je confectionne cette « très jolie » présentation, et je décide de l’offrir à ma mère.

Ma Mamounette chérie, qui est la plus gentille des mamans du monde, m’a remercié avec ce sourire amusé que nous avons tous eu, le jour où notre enfant nous offre son premier collier de nouilles de la fête des mères…

Seulement voilà, j’avais 26 ans, et 2 ans de pratique du bonsaï…

C’est bien à cette progéniture là, celle de 2 ans, que ma mère a adressé son sourire…

Bref elle me flatte comme il se doit, me remercie amoureusement, en me demandant (au vu de l’expérience dans le bonsaï qu’elle n’a pas) de bien vouloir m’en occuper à sa place.

Et voila comment, l’air de rien, elle me refourgue le « collier de nouilles » …

Voici maintenant en images ce qu’est devenu le rejeton.



Ici en 1993. Quelle ampleur ! … Mon dieu le menhir ne se voie bientôt plus... :

1995, première mise en forme. Si l'arbre c'est développé, en revanche le menhir lui, diminue...



Ici en 1996
Petit Rappel (Naissance de ma première fille. Interruption momentanée de l'image... bonsaï)

En 2005, l'arbre a pris du volume, il est prêt pour une nouvelle mise en forme.
Au moment de cette photo, je viens de couper les ¾ de l’arbre. Je ne garde que la première branche pour le reconstruire complètement.
L’idée est de faire un petit arbre trapu.

Ici juste après cette mise en forme environs 1 heure après :

Ici en 2006 :
En avril 2007 :
En mai 2008
Ici en Novembre 2008
A ce stade, une nouvelle mise en forme est nécessaire.
A suivre…

2 commentaires:

Olivier a dit…

On a perdu la trace du menhir... bon on retrouve l'arbre sur une sorte de ... dolmen ?!?! C'est ton côté gaulois qui t'amène à ré-interpréter l'utilisation de "suiseki" calcaires, façon monument mystique abandonné où pousse un épicea?

Philippe Leblanc a dit…

Petit fortage de G… comme je les aime… ;-)
On voie bien là l'Helvète érudite. TELL l’arbalétrier qui décoche précisément pile dans ma pomme…
Merci pour tes commentaires n’hésita pas à animer ce blog j’aime ça.

Une erreur est survenue dans ce gadget
Related Posts with Thumbnails